Anne Baquet

Une voix, une présence, une technicité, un dynamisme fou, une joie de vivre, Anne nous offre tout ça à la fois.
Je ne manque pas une occasion d’aller assister à ses spectacles tant, chaque fois, j’y trouve le plaisir simple du spectacle de music-hall.

Je pourrais dire ici qu’elle est bien la fille de son père (le grand Maurice Baquet qui (je le dis pour les plus jeunes qui ne le connaîtraient peut-être pas) a juste inventé le forme moderne du style « musicien virtuose déconnant » qui a fait tant d’émules.
Je pourrait préciser qu’en étudiant la danse, le théâtre, le chant classique, elle s’est donné tous les moyens de ses ambitions.
Je pourrais me souvenir des moments inoubliables que nous avons vécu à Alençon et à Flers , aux soirées caritatives pour la Ligue contre le cancer avec François Morel, Vincent Delerm (entre autres) et… Georges Moustaki.
Je pourrais préciser qu’un de ses spectacle existe en DVD et qu’elle est, cette année encore au festival Off d’Avignon…

Mais à quoi bon.
Un spectacle d’Anne ne se raconte pas. Il se partage en famille, se programme pour peu qu’on ait envie de faire plaisir au public, se déguste, tout simplement pour peu qu’on ait envie de SE faire plaisir.

S'il vous plaît, dites-moi quelque chose ici !