Anne Sylvestre

« Bonjour toi, je suis contente de te voir ! »
C’est le dernier « cadeau » en date que m’a offert Anne Sylvestre.

La plupart des artistes que je connais lui voue un véritable culte. Elle est un référence absolue en matière d’écriture et de composition et je partage absolument leur admiration. Nul ne conteste qu’elle aura marqué l’histoire de la chanson française.
Devenue célèbre avec ses « Fabulettes » (qu’elle ne renie d’ailleurs absolument pas) elle n’a pas cessé d’écrire de magnifiques chansons de toute sa vie. Mais, longtemps classée dans la catégorie « chanteuse pour enfants », elle parvenait difficilement à être diffusée dans les médias et sur les scènes de théâtres. Heureusement aujourd’hui, elle chante partout et remplit les salles.

Si j’aime l’artiste, je suis aussi profondément touché par cette Grande Dame.
Pour qui ne la connaît pas, elle peut sembler hautaine et difficile à aborder. C’est exactement l’inverse. Elle est chaleureuse, drôle, curieuse et extrêmement sensible (et, de plus, je l’ai souvent vu partir la dernière dans des moments festifs que nous partagions après les concerts).

Mais Anne est d’une pudeur extrême. Elle ne se confie pas facilement, déteste qu’on la complimente, ne parle pas d’elle et livre peu ses opinions sur les autres (sauf en cas d’admiration ou de détestation particulières).
Si on veut la connaître, il suffit d’écouter ses chansons puisqu’elle y met tout ce qu’elle est, tout ce qu’elle a… « Chanter pour ne pas mourir ».

Bien sûr, défendre la cause des femmes est, pour elle, une évidence depuis toujours (encore une fois, il suffit d’écouter ses chansons), mais elle explore tellement d’autres sujets toujours liés à nos passions, à nos fragilités, à nos fractures… Elle chante… la vie.

Anne Sylvestre donne des concerts partout en France, est un « pilier » des « Bars à Jamait » et des « Guinguettes des Fines Gueules » vient d’éditer un coffret indispensable pour ses 60 ans de chanson.

Noble, digne et talentueuse Anne Sylvestre, belle, douce et secrète amie, que tu puisses être « contente de me voir » et que tu oses me le dire est pour moi, je te le confirme, un magnifique cadeau.

S'il vous plaît, dites-moi quelque chose ici !