Arthur Plasschaert

Lorsque j’ai appris qu’Arthur Plasschaert était dans l’Orne, à Mortagne-au-Perche, précisèment, j’ai bondi.
« Les ballets d’Arthur Plasschaert »… « Maritie et Gilbert Carpentier« , je ne manquais pas un samedi soir de toute leur épopée télévisuelle.

Alors, lorsqu’Arthur m’a fait part de son projet de « Festival de danse Jazz’Orne », je l’ai beaucoup encouragé.
Cette forme de « danse jazz » est méconnue en France. A ma connaissance, il n’existait pas de festival à lui être consacrée. Pourtant les « écoles de danse » en sont friandes (sans commentaire…). J’étais persuadé du bien-fondé de sa démarche et de son succès à terme.
J’ai donc été très surpris qu’il se fasse « jeter » (je ne trouve pas d’autre mot) d’à peu près partout.

Mais Arthur Plasschaert (et son complice Loïc Lepage) est obstiné.
Aujourd’hui, « son » festival existe bel et bien, programme des « raretés » (Les Ballets-Jazz de Montréal l’an passé, par exemple), et s’est développé sur tout le département.
Certes, bien des difficultés demeurent, chaque année est incertaine et je continue à ne pas comprendre qu’il ne soit pas soutenu d’avantage.

Il est vrai que je suis sous le charme d’Arthur Plasschaert.
Bien sûr, il porte en lui une histoire (et des anecdotes) incroyable. (Et j’ai personnellement soif de « l’histoire » de mon métier et suis extrêmement respectueux de ceux qui l’ont construite.)
Lorsqu’il entre dans une pièce, il est la prestance, la dignité, la distinction, la « classe » … personnifiées.
Il ne fut pas danseur. Il EST danseur, pour toujours et en permanence.

De plus, et comme c’est si souvent le cas des grands artistes qui ont « roulé leur bosse », pour qui rien n’était gagné, qui savent par expérience que le talent sans un travail acharné n’est rien, Arthur Plasschaert est à la fois modeste, humble, affable, attentif autant que volontaire, obstiné et déterminé.
Mortagne, l’Orne et la Région ont bien de la chance d’abriter de telles personnalités.

Et j’ai bien de la chance d’être son ami.

S'il vous plaît, dites-moi quelque chose ici !