Calixte De Nigremont

On croise le personnage dans de très nombreux festivals de tous genres: de cinéma, de rue, de chansons… de cirque (il présente régulièrement le Festival Mondial du Cirque de Demain).

Comme tout le monde, je l’ai vu souvent sans y prêter l’attention qu’il mérite. Ce n’est que très récemment que j’ai découvert l’intérêt et la finesse de son travail, l’intelligence et le sens de son personnage. Je m’en veux d’autant plus qu’en manquant l’artiste, je me privais en même temps des qualités de l’homme, de sa culture et de son talent.

Soyez plus malin, ne le ratez pas.

Cet authentique amoureux des vieilles et belles pierres (il travaille aussi pour entretenir son magnifique château) a construit un personnage bien plus fin, bien plus malin qu’il n’y paraît. Un vrai personnage de théâtre qui traverse un festival comme un OVNI et dont le rôle d’observateur venu d’ailleurs, de commentateur malicieux, de témoin amusé de la gent festivalière, est, en fait l’image poétique, la présence du Théâtre non seulement sur scène mais dans toute la ville. En effet, vous ne verrez jamais le comédien mais seulement le personnage, toujours impeccable, noble et fier qui vit aux côtés des festivaliers dans les bistrots et les files d’attente.

Sur scène, il s’occupe de l’accueil du public avant le début du spectacle, mais à sa façon. Grand improvisateur, Il présente chaque arrivant comme un personnage très important, comme dans le « grand monde ». C’est drôle, pertinent et ça fait mouche. J’ai mémoire d’une petite fille de 5 ou 6 ans arrivant avec son père présentée par Calixte: « Sa Majesté Alexandrine de Boisgaumont, princesse de Savoie… et son garde du corps ». A cet instant, sous les applaudissements du public complice, la petite fille est devenue princesse. Mais vraiment ! Elle s’est redressée, ses yeux ont brillé, elle a salué de la tête… Un instant, elle fut princesse. Calixte a fait un magnifique cadeau de théâtre à cette petite fille. Ce moment partagé par tous était magnifique.

Tel est Calixte de Nigremont: un cadeau de théâtre offert gratuitement à une ville en fête.

Les réactions suite à la publication...

Ouest-France consacre un long article: (cliquer pour lire)

Hommage: « Calixte, cadeau de théâtre offert à une ville en fête »
Jean-Claude Collot, qui a dirigé la Scène nationale d’Alençon pendant 30 ans, tresse des lauriers à Calixte de Nigremont, l’extravagant maître de cérémonie et chantre de l’Anjou libre »

S'il vous plaît, dites-moi quelque chose ici !