Jean-Claude Barens

J’ai connu Jean-Claude Barens à l’époque où j’avais programmé Véronique Pestel. Il était son « manager » (ici le terme est impropre) Je ne l’avais pas oublié pas plus que je n’avais oublié Véronique Pestel mais nous nous étions perdus de vue. Il a vécu sa vie de producteur, de programmateur, de directeur de festivals (de Marne notamment) a mené à bien ses projets et, en octobre 2015, Jean-Claude Barens est nommé directeur du Festival de chanson de Barjac.

Retrouvant mon nom sur la liste des festivaliers (légitimement payant), il me téléphone (après quelque trente années de silence), se réjouit de ma présence et me propose une collaboration amicale que j’accepte avec enthousiasme.

Il m’accueille comme si nous nous étions vus la veille et je me régale de sa programmation, de l’organisation et de l’ambiance générale de ce festival incontournable pour les amoureux de la « chanson à texte » que je ne manquerai pas à la fin de ce mois de juillet.

J’aime le professionnalisme de Jean-Claude Barens, sa discrétion (il est partout pendant le festival, veillant à tout mais on ne le voit jamais sur scène), ses choix artistiques et, bien sûr sa fidélité aux œuvres comme aux personnes

S'il vous plaît, dites-moi quelque chose ici !